16/02/2005

Réunion "Mode Bus" du 15 février 2005

Membres de la Direction Bus présents : MM. Comer, Vandeputte, Vierendeel, Pierard, Mme Mot ainsi que les Chefs de Groupe.

La représentation syndicale CGSP-Haren a été représentée par MM. Vanlaecken et Vaillant.

Ordre du jour :

1. Formation « Bus Attitude »
2. R.E.B.
3. Nouveaux bus
4. Normes CEN
5. Suite réunion temps de parcours
6. Questions diverses

1. Formation « Bus Attitude » :

• But : Recadrer le REB en tenant compte des points positifs, des points négatifs et des solutions apportées.
• Cette formation, qui aura lieu entre la mi-2005 et la fin 2006, vise à développer une attitude commerciale commune à tous les chauffeurs, formation à laquelle seront également associés les principaux acteurs concernés : régulateurs, dispatchers, superviseurs, chefs de ligne.
• Il a été demandé que des intervenants extérieurs (psychologues, experts en communication,…) soient également présents pour cette formation.

2. R.E.B. (Montée à l’avant) :

• Récemment, une « charte client » (mise en valeur des normes CEN auprès des clients) a été distribuée à la clientèle et dans les dépôts. Il ne faut pas la confondre avec les « 10 commandements » (devoirs du client envers le chauffeur dans la cadre du REB et du règlement), qui seront affichés dans les bus à partir de début mars 2005.
• La Montée à l’Avant ne sera pas appliquée aux lignes (présentes et futures) exploitées avec des autobus articulés. Les lignes concernées (71, 95 et prochainement 63) seront donc assurées intégralement à l’aide de ces bus.
• Installation d’appareils de type « valideurs magnétique » pour les abonnements (Télébilletique Sans Contact) à partir de 2006 et généralisation du système sur la totalité du réseau et des véhicules pour 2008. Cette nouvelle billetique permettra de limiter la fraude (souches non valables et abos scannés).

3. Nouveaux bus :

Les 150 bus de type A500 seront remplacés par 160 nouveaux bus (augmentation du parc roulant de 10 unités), répartis comme suit :

• 115 autobus standards à 2 portes (véhicules de pré-série attendus en test pour fin 2005, livraison de la série en 2006)
• 25 autobus articulés à 4 portes (livraison également en 2006, ils seront tous affectés à la nouvelle ligne 63 du Plan Bus et exclusivement au dépôt de Haren dans un premier temps)
• 20 « bus propres » (non polluants, dont le cahier des charges est en cours de finalisation)Ces commandes pourront être étendues au remplacement d’autres séries de bus (A300, Jonckheere,…), pour autant que les véhicules de la 1ère série livrée en 2006 donnent satisfaction.

4. Normes C.E.N. :

3 nouveaux critères seront bientôt analysés par les « clients-mystère » :

1. Système « Synchro » (demande info horaires par sms : exactitude des données)
2. Info perturbations non programmées (analyse de la qualité de l’information de la clientèle des perturbations sur le réseau en temps réel)
3. REB (analyse du comportement commercial des chauffeurs : la CGSP Haren a demandé que les clients-mystère tiennent également compte de la topologie-clients de la ligne, comme le respect du REB et des chauffeurs par les clients).

5. Suite réunion temps de parcours :

• La remise des horaires aux délégués syndicaux (6 semaines à l’avance selon le protocole) se fera sous une version « Hastus », présentant les heures de passage à divers points de la ligne.
• Le test « breaks hors voiture » rencontre des problèmes de gestion suite au manque de personnel. Un appel est lancé par la Direction Bus afin de trouver une solution pour que l’expérience soit menée à bien en attendant que le cadre soit rempli.
• Un appel est également fait par la Direction Bus pour que les agents respectent les pré-terminus et fassent un usage non abusif de la « tasse de café ».

6. Questions diverses :

• La ligne 71 en version « PMR » sera mise en service en mars 2005.
• Les nouvelles règles d’habillage sur la ligne 59 (prises et remises de services) seront respectées à partir du 11 avril 2005.
• La CGSP Haren a demandé quelle était la politique future de la Direction en matière d’autobus articulés : cette politique n’est plus verrouillée à un nombre limité de véhicules comme dans le temps, autant de bus articulés que nécessaire seront commandés dans l’avenir, en fonction des lignes à équiper.
• Le problème des « remplacements-voiture » (présence 5 minutes avant l’heure) sera éclairci par un O.S.
• Il a été demandé qu’un représentant du service « Intégration Réseau » (N.I.R.) soit invité à la prochaine réunion « Comité Exploitation ».
• La déviation des lignes 65 et 66 à la gare Centrale (contournement de la gare) sera analysée et éventuellement améliorée, suite à une proposition de la CGSP Haren de contourner la gare par l’itinéraire vers De Brouckère puis Bld de l’Impératrice (phase verte et temps de contournement sensiblement réduit).
• La phase verte des feux au carrefour rue des Halles/rue de la Vierge Noire (lignes 46, 47 et 63) a été allongée à 16 secondes. Il a été proposé par la CGSP Haren de déplacer le passage pour piétons d’une dizaine de mètres afin de permettre aux véhicules tournant à droite (ligne 47) de s’engager dans le carrefour et de libérer l’espace derrière eux pour les véhicules tournant à gauche (lignes 46 et 63).
• Il a été demandé la création d’un groupe de travail en vue d’établir la description de fonction « OMC ».
• La CGSP Haren s’est inquiétée du peu de « Voitures-Radio » disponibles sur le terrain. Le nombre de voitures présentes simultanément sur le réseau passera prochainement de 2 à 3. Une analyse va être faite afin de déterminer si des véhicules supplémentaires sont nécessaires.

20:30 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

06/02/2005

Réunion "Mode Bus" du 3 février 2005

Chers collègues,

Une réunion d’information s’est tenue ce jeudi entre les délégués syndicaux des différents dépôts et la Direction du Mode Bus sur les nouveaux temps de parcours qui entreront en application le 14 février 2005. Cette réunion a été présidée par Monsieur Stéphane Comer (Directeur du Mode Bus) et présentée par Monsieur Serge Vierendeel (Responsable des normes CEN au sein du Mode Bus). Le groupe CGSP de Haren a été représenté par Marc De Vuyst et Olivier Vaillant, dont voici le compte-rendu ci-dessous :

Temps de régulation au terminus :
• Un système de calcul de « temps de régulation minimum au terminus », a été mis en place. A ce titre, des temps de régulation minimum variant en fonction des particularités de chaque ligne seront progressivement imposés au service qui confectionne les horaires (N.I.R.).
• L’adaptation a débuté le 08.11.2004 sur la ligne 41 (premier essai).
• Le 14.02.2005 seront adaptées les lignes 13, 14, 29 (week-end), 46, 47 (samedi), 71 et 85.
• Toutes les lignes du réseau devraient être adaptées pour l’entrée en vigueur des horaires pré-vacances.

Temps de parcours :
• Nous sommes invités à vous sensibiliser sur les avances sur horaires, constatées sur les lignes adaptées avec de nouveaux temps de parcours : profitez de l’application de temps de parcours plus réalistes pour mieux les respecter. Rouler décontracté, respecter le code de la route et consacrer le temps nécessaire à la clientèle permettront, dans l’avenir, d’améliorer encore les temps de parcours au bénéfice de tous.

• Vous trouverez, dans notre valve au dépôt, le tableau complet des changements prévus au 14.02.2005, concernant les lignes 13, 14, 29, 30, 31, 45, 46, 47, 53, 57, 59, 60, 63, 65, 66, 69, 71, 85 et 87.
• Vous trouverez également au dépôt le tableau complet des changements déjà opérés le 08.11.2004, et qui a concerné les lignes 12, 21, 28, 29, 36, 41, 43, 46, 47, 48, 53, 59, 65, 66 et 84.

Break hors voiture :
• Dès le 14 février, l’expérience sera étendue sur les lignes 84 et 89 au Heysel, qui y disposent d’un local de détente. Un écran y permettra de visualiser la position des indices sur la ligne, pour permettre aux chauffeurs de voir l’évolution du bus qu’ils doivent remplacer.
• L’expérience sur les lignes 59 et 71 est prolongée, car le nombre important de services ouverts (nombreux remplacements-voiture non assurés) ces derniers mois n’a pas permis d’avoir des résultats fiables.

Modifications du réseau au 11/04/2004 :
• La ligne 42 sera assurée uniquement avec des bus standard, la fréquence étant adaptée en conséquence aux heures de pointe,
• La ligne 46 sera limitée à la rue des Halles et verra ses fréquences renforcées aux heures creuses,
• La ligne 59 verra l’application de nouveaux temps de déplacement entre la salle de recette et le point de remplacement,
• La ligne 95 sera exploitée uniquement à l’aide d’autobus articulés,
• La ligne 96 sera exploitée uniquement à l’aide de bus standards, et sera limitée à Ducale du lundi au vendredi.

Horaires vacances scolaires, pré- et post-vacances :
• Les horaires pré-vacances seront d’application du 26/06 au 08/07,
• Les horaires post-vacances seront d’application du 29/08 au 04/09,
• Ces horaires seront également d’application durant les congés scolaires 2005-2006, afin de permettre l’octroi facilité de congés aux nombreux agents de conduite qui en font la demande.

Test de nouveaux bus :
• Une commande de 140 nouveaux bus sera faite prochainement, dont au moins 25 autobus articulés destinés aux dépôts de Haren et Molenbeek.
• A ce titre, plusieurs autobus standard sont venus en évaluation de chez Irisbus (Iveco), Jonckheere, Mercedes et Van Hool.
• Pour les bus articulés, ce sont les marques Mercedes et Van Hool qui se sont chacune présentées avec un véhicule d’essai.
• La livraison des nouveaux autobus devrait normalement débuter fin 2005, début 2006.

Nous restons vigilants pour la suite des événements. Une prochaine réunion « Mode Bus » est d’ores et déjà fixée au 15 février 2005. Nous vous invitons à nous faire part de toute constatation ou remarque concernant les sujets évoqués ci-dessus (via notre boîte e-mail ou via la boîte aux lettres blanche près des téléphones), afin que nous puissions vous relayer au mieux auprès de la Direction.

Le groupe CGSP de Haren.

14:10 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/01/2005

Dernières nouvelles

Chers collègues,

Nous vous confirmons l'ouverture au dialogue de la Direction : en effet, nous avons été invités à organiser une réunion avec Monsieur Comer (responsable Mode Bus), les Chefs de Groupe, Monsieur Tahar (permanent exploitation de la CGSP) et les délégués CGSP du Mode Bus. A ce titre, nous avons entamé un récapitulatif des points qui restent sans réponse à ce jour et non mentionnés dans le protocole. La Direction Bus a marqué très clairement sa volonté de travailler en collaboration avec nous ces derniers jours, et ce de manière constructive.

Nous pouvons d'ores et déjà vous confirmer que des chronométrages auront lieu prochainement pour la problématique des prises de service sur la ligne 59, en présence de Monsieur Michel Smet (Mode Bus) et des délégués des 3 syndicats.

Nous nous félicitons de l'évolution positive de la situation et nous ne manquerons pas de vous tenir au courant sur l'évolution des événements.

13:13 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

10/01/2005

Grève du 10 janvier 2004 : pourcentage de véhicules sortis.

Situation sur le réseau à 8h00 :

METRO:91%
TRAM:45%
BUS:50%

Situation sur le réseau à 12h00 :

METRO:100%
TRAM:48%
BUS:52%

Situation sur le réseau à 16h30 :

METRO:90%
TRAM:35%
BUS:45%

16:43 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

06/01/2005

INFORMATION AU PERSONNEL

Les ministre-président et ministre de la mobilité, Charles Picqué et Pascal Smet se réjouissent de la décision de la CGSP de suspendre son préavis de grève du 24 décembre 2004.
Par cela, ils s’alignent sur le protocole d’accord dont le préambule affirme cyniquement que le but premier est de mettre un terme aux actions de grève qui ont débuté le 22 octobre 2004.
Réduire la dotation de 35.000.000 d’euros et cela en plein conflit social présage un avenir sombre.
En matière de service public, la logique de la rentabilité s’oppose à celle de l’intérêt général (celui des usagers et du personnel de la stib), il appartient donc au Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale d’intervenir pour corriger la situation.

Il n’y a pour la CGSP, toujours pas de solutions fiables par rapport aux problèmes soulevés ces dernières semaines par le personnel de la stib.Nous constatons sur le terrain et en cette fin décembre, que la situation en ce qui concerne les services non assurés persiste et ce malgré les horaires vacances.
Les augmentations de temps de parcours prévues donneront inévitablement lieu à des baisses de fréquences (faute de liquidité).Baisses de fréquences qui accentueront le taux de surcharge et d’inconfort des véhicules.
Lorsque la CGSP parle de 150 embauches nécessaires pour couvrir le cadre, ce n’est pas un vain mot, chiffres à l’appui contrairement à tout ce que Mr. Flausch a minimisé jusqu’ici dans les médias.

Déjà, des engagements prévus dans le protocole d’accord relatif aux conditions et à l’environnement de travail à la stib ne sont pas respectés. Notamment les articles :
1.4 La règle des 2 minutes administratives comprise dans un temps de régulation de 5 minutes minimum dans les planchettes.
8.4 Le soutien psychologique après agression.
15.2 La simplification de la feuille de paie.

De plus, rien n’est résolu en ce qui concerne :
1) Les délais d’intervention sur le réseau et à bord des véhicules (autos mal garées, respect des sites propres, clients récalcitrants, agressions,…) en particulier au mode bus qui ne dispose que de 3 voitures d’intervention pour 45 lignes de bus.
2) L’insuffisance de bus de remplacement : à peine 1 voire 2 aux heures de pointe pour couvrir la totalité des perturbations sur les réseaux métro, tram et bus.
3) La gestion des stocks de pieces « flux tendus » immobilisant de nombreux véhicules.
4) Les problèmes énoncés dans les cahiers de revendications des services techniques et employés ne sont pas résolus.
5) Les dossiers « contrôle et interventions » traînent et restent posés.

Toutes ces raisons justifient pleinement le maintien des grèves et démontrent que le protocole est insuffisant.
Le personnel a, depuis la signature de l’accord avec les 2 autres syndicats, massivement rejoint les rangs de la CGSP, signal clair de l’insuffisance de cet accord auprès de la base.
Dans le conflit actuel, tout ce qu’attendent les délégués et les permanents de la CGSP pour lever les grèves, c’est le retour du dialogue et des négociations sur les points qui préoccupent le personnel en dépit de l’accord intervenu.

A ce jour, c’est hélas un mutisme total de la Direction Générale et des instances politiques.
C’est pourquoi la CGSP fait appel à la grève le 10 janvier 2005.

22:59 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (19) |  Facebook |

01/01/2005

Une excellente année 2005 à tous !

L'équipe CGSP de Haren vous souhaite une excellente année 2005 à tous. Nous espérons de tout coeur que celle-ci vous apportera santé, joies et bonheur à volonté.

Notre bonne résolution pour l'an nouveau est de continuer à relayer et défendre vos avis auprès de la Direction, dans le cadre d'un dialogue sain et constructif à rétablir entre toutes les parties prenantes et services concernés.

13:16 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

17/12/2004

Résultats de l'Assemblée Générale du 17 décembre 2004

Chers collègues,

Suite à plusieurs avis négatifs émanant de votre part concernant la date du 24.12.2004, il a été décidé de postposer la « Grève de Noël » au 10 janvier 2005, jour de la rentrée scolaire.

Toutefois, une action aura bel et bien lieu le 24.12.2004 envers la clientèle.

Nous vous rappelons également que ceux participant à la manifestation nationale CSC-CGSP de ce mardi 21.12.2004 (rendez-vous devant la gare du Nord à 10h30) pourront être inscrits comme grévistes, POUR AUTANT QUE :

• Le dépôt soit prévenu au minimum 48 heures à l’avance (soit le dimanche 19.12 au plus tard),
• Que les heures de votre service chevauchent les heures de la manifestation,
• Que vous soyez présents à la manifestation (une liste de présences sera tenue sur place par les permanents).

Venez nombreux !

11:31 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

10/12/2004

Avis à la clientèle : "Grève de Noël"

Chers clients,

Vous aussi, vous en avez marre de ces bus et trams qui ne passent pas car :• Manque de conducteurs (et refus catégorique d’en engager en suffisance),
• En panne et pas de tram / bus de remplacement disponible,
• En retard et sont remis à l’heure sans alternative (faute de moyens suffisants),
• Horaires jamais respectés par ce que intenables.
Vous aussi, vous en avez marre car le chauffeur n’ose plus vous protéger, faute d’une intervention rapide et un encadrement valable en cas d’agression…
Vous aussi, vous en avez marre de ces sites propres continuellement bloqués par des nonchalants qui vous mettent en retard, et ce en toute impunité…

Le protocole d’accord, signé par 2 syndicats ne représentant ensemble que 30% des conducteurs, ne présente pas suffisamment de garanties afin d’être réellement efficace : à l’analyse, trop de points y sont imprécis voire inexistants, malgré :• les revendications des employés, des techniciens, des chauffeurs et des conducteurs,
• que ces revendications ne sont pas salariales mais concernent principalement ces bases primordiales que sont la sécurité, la fiabilité et la qualité du service,
• que le seul syndicat n’ayant pas signé ce protocole réunit aujourd’hui 70% du personnel qui conteste ce protocole,
• que l’immense majorité des travailleurs de la STIB se sent lésée sur la manière (scandaleusement légale) dont s’est déroulée la clôture des négociations,

La Direction Générale de la STIB se refuse catégoriquement à ouvrir le dialogue et à nous écouter, laissant ainsi la porte ouverte à une poursuite de plus en plus dure des actions débutées il y a quelques semaines. Nous n’attendons pourtant qu’un geste fort de cette dernière pour lever les préavis de grève qui se succèdent : revenir à la table des négociations pour rédiger un accord qui corresponde mieux aux nécessités réelles des usagers et du personnel de la STIB, ceci afin que le service offert au public y gagne en qualité, en fiabilité et en convivialité.

Cela se traduit dans les faits par un durcissement du mouvement, non pas en multipliant les grèves (ce qui vous pénaliserait encore plus), mais en sélectionnant des dates importantes pour notre Région. Cette « Grève de Noël » entre pleinement dans ce cadre de durcissement du mouvement.

Afin de ne pas vous laisser dans l’embarras, le préavis a été remis avec près de 2 semaines d’avance et un service minimum sera assuré. De même, il a été renoncé à organiser un mouvement de grève durant la période des examens de fin d’année. Renseignez-vous sur les services SNCB, DeLijn et TEC, qui pourront vous offrir certaines alternatives. Déjà, et en nous excusant pour les désagréments encourus, nous vous remercions pour votre compréhension et le soutien dont vous avez fait preuve jusqu’ici : 1000 désagréments pour aujourd’hui, 1000 avantages pour un service public convivial, fiable et de qualité demain !

Les conducteurs « rouges de colère » de la STIB.

21:56 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

10 bonnes raisons de refuser cet accord...

Le 10 novembre, alors qu’à l’appel de la CGSP beaucoup de collègues étaient en grève (plus de la moitié des services ne sont pas sortis ce jour-là), les secrétaires syndicaux de la CSC et du syndicat libéral se sont hâtés de signer un accord qui n’améliore ni les conditions de travail de l’ensemble des travailleurs, ni un service de qualité à la clientèle de façon fondamentale.

1. Break
«Conformément aux procédures existantes, ces breaks devront continués à être demandés (au dispatching) en cas de retard.»
Le break (pour manger et souffler) est un droit et pas une faveur. Dès qu’un véhicule a quelques minutes d’avance ou de retard le dispatching est automatiquement informé par une alarme. Mais quand il s’agit de prendre son break, l’alarme n’est plus prise en compte: il faut le demander. Pourquoi le dispatching n’appelle-t-il pas dans ce cas, à l’instar des avances/retards ? Pourquoi n’existe-t-il pas de touche d’appel spécifique sur les terminaux SAE ?

2. Renforts et bus de remplacement
« Si le niveau de l’effectif disponible le permet, la direction bus déploiera des renforts sur la ligne».
Et qu’en sera-t-il si l’effectif n’est pas suffisant ? Statu quo ! Les services « indices verts » (bus de remplacement) sont pourtant primordiaux pour offrir un service public de qualité à la clientèle. Or, ceux-ci sont uniquement affectés à des services non assurés par manque de chauffeurs depuis plusieurs mois, au détriment de la couverture des breaks, des pannes et des remises à l’heure.

3. Effectif
« La direction s’engage à recruter 50 chauffeurs de bus d’ici la fin 2004 grâce aux mesures déjà prises et détaillées dans le mémorandum du 18/10/04».
C’est insuffisant, il en manquait 65 à la date de cette proposition (cf. déclarations de la Direction dans la presse à cette époque) ! Il faudrait au moins le double car d’ici la fin de l’année il y aura encore des départs. Si on allonge certains temps de parcours il faudra des services supplémentaires, à moins d’utiliser la technique du plâtre (prendre d’un côté pour remettre de l’autre, comme les baisses des fréquences ‘heures de pointe’ sur les lignes 59, 95 et 96 en septembre 2004, soigneusement cachées au public). Auquel cas rien ne serait résolu au niveau de la qualité du service !

« Cet effort de recrutement sera soutenu jusqu’à ce que le niveau requis soit atteint. »
N’oublions pas que pour la Direction, le cadre des chauffeurs et des conducteurs a, est et sera toujours suffisant, vu l’importance de ce poste budgétaire à réduire absolument au nom de la rentabilité effrénée. Son refus d’inscrire plus de 50 embauches dans le protocole est d’ailleurs significatif, sans oublier la situation au tram qui ne sera pas résolue (aucune embauche prévue dans le protocole pour combler le trou d’à peu près 40 conducteurs de tram).

4. Montée à l’avant
« Intervention des chefs de ligne sur 27 points difficiles pendant les heures d’affluence et les sorties d’école.»
Qui fera le travail administratif des chefs de ligne pendant ce temps-là? Quelles solutions ont été trouvées pour faire face à ce problème?

«Création d’une équipe volante parmi les chauffeurs».
Donc dans les 50 à recruter (qui seront en attente d’écolage). Il est fort probable que cette mesure est provisoire et sera supprimée dès que les embauches auront cessé.

Par contre, on attend toujours que les moyens financiers apportés par la montée à l’avant soient réinvestis dans la sécurité et l’abaissement des délais d’intervention, par exemple en élargissant le nombre de « Patrouilleurs » présents simultanément sur le réseau, qui pourraient dès lors également s’occuper du respect des sites propres.

5. Procédure d’urgence des temps de parcours
« Pour les temps de parcours gravement inadaptés, une procédure d’urgence peut être déclenchée par un permanent. Suivant le cas le délai d’adaptation variera de 3 à 5 semaines. »
Pourquoi un permanent et pas un délégué du dépôt? Pourquoi attendre jusqu’à 5 semaines? On parle ici de procédure d’urgence pour des parcours gravement inadaptés. Quelle est la définition claire du terme « gravement inadaptés » et qui jugera cette situation?

6. Services de nuit
« La Direction examinera la possibilité, pour le personnel du taxi-dépôt, d’accorder des services de petite nuit ou une indemnité dégressive pendant 3 mois maximum. Ce personnel sera considéré comme prioritaire lors de la mise en œuvre du futur réseau de nuit. »
La Direction cherche à supprimer les « Taxi-dépôts » pour gagner quelques chauffeurs, qui ne seront forcément pas réaffectés à un service supprimé ! On connaît également la position de la Direction vis-à-vis d’un réseau de nuit (et ce malgré la déclaration gouvernementale), et fera tout pour retarder la création de ce réseau. Pourquoi ne pas, dès que le cadre des chauffeurs manquant serait comblé, sauvegarder et rentabiliser ce roulement spécifique des « Grandes Nuits », en développant la rentabilité, les fréquences et la promotion des lignes « Inter-Dépôts » (cf. ligne N71) en attendant l’apparition d’un vrai réseau de nuit ?

7. Embauche de personnel employé
Rien n’est prévu dans l’accord!

8. Revendications du secteur technique

Rien n’est prévu pour la gestion des stocks et des pièces de rechange. C’est vital pour ne pas immobiliser de nombreux véhicules, d’autant que la STIB (entreprise publique soumise à certaines contraintes) ne peut gérer efficacement les stocks en « direct » comme peut le faire librement une société privée. A ce sujet, la situation du matériel roulant à Delta est flagrante…

9. Statut du personnel
«La Direction s’engage à ce qu’il n’y ait pas de diminution des rémunérations actuelles.».
Autrement dit la direction ne va pas baisser les salaires actuels, mais elle va sans doute mettre de nouveaux obstacles pour freiner le passage d’un barème à l’autre. En outre, rien n’est fait pour aligner le statut des nouveaux travailleurs (barêmes, avantages,…) par rapport aux anciens statuts.

10. Paix sociale
« Les organisations syndicales s’engagent à ne soutenir ni à reconnaître aucun mouvement relatif aux différents sujets repris dans le présent accord».
C’est totalement imbuvable. Accepter cela, c’est se lier les mains. La grève est le seul moyen efficace dont disposent les travailleurs. La direction, de son côté, dispose d’un arsenal de mesures de répression pour faire pression sur le personnel: avertissement, sanctions, mise à pied, licenciement, etc. Est-ce que Flaush signerait un accord où il renonce aux sanctions et aux licenciements ?

21:50 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/12/2004

Grève ce 24 décembre 2004 !

Chers collègues,

Vu :

• Certaines mesures minimalistes pour résoudre les problèmes actuels,
• Plusieurs revendications de la Base dont il n’a pas été tenu compte,
• L’absence totale de suivi des revendications du technique,
• L’absence totale de suivi des revendications des employés,
• Le peu d’empressement de la Direction à vouloir négocier,
• Le ras-le-bol général qui continue à grogner,

Les délégués de la CGSP ont décidé, à l’unanimité des voix, de continuer le mouvement d’actions entamé tant que la Direction refusera de renégocier le protocole d’accord du 08-11-2004 en tenant compte des revendications exposées ci-dessus. A ce titre, le vendredi 24 décembre 2004 a été décrété jour de « Grève de Noël ». Une « Grève de la Rentrée » est à prévoir dans le courant du mois de janvier 2005.

22:48 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/12/2004

Sondage-référendum : donnez-nous votre avis !

Un sondage-référendum est lancé à titre d’expérience-pilote auprès des OMC de Haren afin de pouvoir cerner vos principales revendications et suggestions. Votre avis permettra ensuite d’établir un programme clair et détaillé, qui sera remis à la Direction Générale, qui devra tenir compte de vos revendications et suggestions afin de négocier, dans un avenir proche, les conditions de travail de tout un chacun. Si elle couronnée de succès, cette action pourra être immédiatement étendue aux autres dépôts.

Nous comptons sur vous pour donner vos revendications et vos suggestions, celles-ci demeurant strictement anonymes. Cette idée est née suite à l’immense malaise général régnant actuellement au sein de la société, malaise qui donne actuellement lieu à de nombreuses réactions de protestation. Cette action-ci, faisant immédiatement suite à ces mouvements, tend donc à faire des propositions concrètes à la Direction Générale de la part de vous, Chauffeurs, tentant ainsi de rétablir un dialogue serein et constructif entre la Base et la Direction.

Dès que les résultats de ce sondage-référendum seront analysés, nous établirons un document-pilote qui vous sera transmis à très bref délai.

Celui-ci est disponible soit via internet (laissez-nous un mail), soit via vos délégués et militants CGSP au sein du dépôt de Haren.

22:09 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

03/12/2004

Résumé du comité d'exploitation de ce 02.12.2004

Présidée par SISSI TAHAR et ALEX VONCK

Etait présent pour le dépôt de Haren : DE VUYST MARCO 4853

ORDRE DU JOUR :

1- La situation actuelle et les effets des grèves.
2- La nouvelle convention collective 2005 – 2006.
3- Divers.

1- Touts les participants se sont accordés à reconnaître les résultats éclatants des grèves en général et plus particulièrement de celle du 29/11/2004.Il est nécessaire maintenant de remettre à la Direction Générale une version modifiée du Protocole d’accord et des deux conventions jointes en annexe.

C’est ce que Marco a fait avec la correction complète qu’il a réalisé et complété avec l’aide d’Olivier Vaillant.A ce titre Marco a remis également le résumé des deux réunions qu’il à tenu pour les transports spéciaux, les 30/11/2004 et 02/12/2004, durant lesquelles les nombreux problèmes inhérents à ce service ont été mis sur la table, ainsi que l’article 18 ter rajouté par Marco, et qui traite justement de la problématique des Transports Spéciaux.En outre Marco à rappelé qu’il a également tenu deux autres réunions informelles avec les agents d’exploitation pour leur expliquer les dangers du Protocole et de ses conventions en annexe, et par ce fait il a pu constaté combien les travailleurs ont besoin d’être informés autrement que par des bruits de couloir ou de simples papiers ne reprenant qu’en résumé l’information importante de l’actualité du moment.

Les délégués des différents dépôts bus/tram et métro ont tenu un langage déterminé en ce qui concerne l’importance de ne pas céder devant la Direction, et d’imposer à cette dernière le maintien du refus de la base devant ce Protocole, tout en lui soumettant les exigences des travailleurs.

Pour le métro Mr Azaoui à rappelé qu’il n’était nullement besoin de reconsidérer la fonction de conducteur de métro, puisque cela faisait partie d’une autre procédure en cours, ce à quoi à répondu Mr Sissi qu’il était au courant et n’avait pas manqué de le rappeler à la Direction.

En ce qui concerne les adaptations des temps de parcours, que la Direction s’est empressée de communiquer au personnel, il a été dit par l’ensemble des délégués que c’était une belle mascarade et que les minutes rajoutées sur certaines planchettes n’étaient en fait qu’un leurre, puisqu’elles avaient été retirées des temps de régulation et que de nombreuses planchettes ne respectaient même pas l’IREB ou l’IRET.Pour ce qui est de l’embauche, touts les délégués présents ont unanimement dit qu’ils condamnaient la méthode actuelle de formation qui consiste à donner trois jours de formation avec instructeurs et trois autres jours de formation avec moniteur, pour trois lignes seulement et avec des candidats chauffeurs détenteurs du permis « D ».

Personne ne peut accepter cela, car il va de la sécurité des usagers, mais aussi de la nôtre sur le réseau, à ce titre touts les délégués ont insisté sur l’importance de la qualité de la formation des nouveaux candidats, et même s’il faut attendre d’avantage pour que l’effectif des agents de conduite soit remis à flot, car si c’est pour avoir le nombre de chauffeurs et conducteurs à jours avec des candidats qui ne pourront assurer correctement cette fonction, et qu’en même temps cela permettrait à nouveau à Mr Flausch de dire qu’il fait le maximum, alors qu’il fait juste le contraire !

D’ailleurs Mr Sissi à expliqué que Mr Flausch à déjà reconnu que les 50 chauffeurs qu’il annonce partout vouloir engager sont insuffisants, c’est bien la preuve que nous ne mentions pas et que nos exigences sont légitimes comme pour tout le reste, car jusqu’à présent nous n’avons rien demandé en plus, mais nous avons tout refusé en bloc des propositions honteuses faites par la Direction Générale et qui ont amenées les travailleurs à se mobiliser et à réagir comme ils l’ont fait jusqu’à présent.

Bien entendu d’autres détails seront débattus pour donner lieu à un mandat aux permanents, à la prochaine assemblée Générale du 07/12/2004, puisque maintenant touts les services ont tenu leurs comités respectifs et que par là les permanents pourront mieux agir face à la Direction Générale.

2- En ce qui concerne la nouvelle convention collective 2005 – 2006, et pour laquelle chaque organisation syndicale doit préparer un cahier de revendications, Marco à proposé comme premier point l’annulation pure et simple de la convention actuelle (2003 – 2004), car c’est elle qui à jusqu’à présent permis à Mr Flausch de nous amenés à la situation que nous connaissons, de plus Marco à également demandé comme deuxième point l’annulation des restrictions d’accès au conseil de conciliation, qui ont permis à Mr Flausch de licencier plus facilement de nombreux collègues, et il ne s’en est pas privé, hélas !Alex Vonck à proposé de négocier une augmentation salariale par une somme qui doit encore être définie.

Mais ce qui est nécessaire c’est l’avis, les suggestions et exigences des travailleurs, que les délégués locaux recenseront dans leurs lieux de travails respectifs, pour en dresser les listes et les communiquer aux permanents pour établir le cahier des revendications final qui sera négocié pour cette convention collective 2005 – 2006.C’est donc un appel général à la réflexion collective de tous les travailleurs, qui pourront contacter leurs délégués locaux, soit par courrier interne, soit sur notre site internet : http://cgsp-haren.skynetblogs.be/, ce qui nous fera gagner énormément de temps.

Pour ceux qui le désirent nous pourrons organiser des petites assemblées générales dans les différents lieux de travail, de sorte à faire passer l’information et récolter vos réactions en direct.

3- Divers points d’ordre général ou particulier, comme la remise de demandes d’embauches que nous recevons des travailleurs, ou encore des problèmes purement structurels ont été traités dans ce point.

Résumé fait par De Vuyst, Marco – 4853

12:20 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Propositions pour la montée à l'avant

Monsieur Christian Pierard, de la Direction Bus, soumet les 2 propositions ci-après aux délégués des 3 syndicats. Vous êtes invités à donner votre avis, soit en votant pour cet article, soit en réagissant grâce à la rubrique "commentaires".

1. Voitures d'enfants (poussettes, buggies, etc.) :

Tous les clients doivent accéder aux autobus par la porte avant (sauf les articulés) avec exception pour les personnes à mobilité réduite se déplaçant en fauteuil roulant (voir avis au personnel n° 6882 du 7 mai 2004).

Il est toutefois demandé aux chauffeurs d’apporter une attention toute particulière aux personnes se déplaçant avec une voiture d’enfant (buggy) qui, sous réserve de leur accord, peuvent monter par les portes arrières.

Pour ce faire, il y a lieu soit :

- Avant la montée : de présenter préalablement un abonnement valable ;
- Après la montée : d'oblitérer (ou acheter) un titre de transport.

2. Incident perception à bord du bus :

Lorsqu’un voyageur ne présente pas de titre de transport et refuse d’en acquérir un, le chauffeur est tenu :

a. D’en informer le Centre de Régulation pour demander l’intervention d’une voiture de patrouille ;
b. De prévenir le voyageur des risques qu’il encourt.

Si le voyageur persiste à ne pas se mettre en règle, le chauffeur l’informe qu’il ne continuera pas sa route et il peut décider de rester sur place.

Ensuite, si le contrevenant malgré cela ne daigne pas acquérir un titre de transport valable, le moteur du bus peut être arrêté jusqu’à l’arrivée des patrouilleurs.

Le Centre de Régulation sera tenu au courant de l’évolution de la situation.

09:34 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

29/11/2004

Conclusion sur la grève du 29.11.2004

Chers collègues,

La grève de ce 29 novembre 2004 a remporté un franc succès, bien plus encore que lors de celle du 10 novembre dernier. Ce qui confirme le rejet en masse du protocole actuel par la Base et la nécessité absolue de renégocier celui-ci en urgence, tenant compte des revendications des délégués CGSP, dont une partie vous est déjà exposée sur ce blog.

La prochaine Assemblée Générale du 7 décembre, à laquelle vous êtes tous cordialement invités (affiliés, militants et délégués) se déroulera à partir de 17 heures au centre CGSP, situé près de la Colonne du Congrès (rue du Congrès). Celle-ci fera le point sur la situation.

En tout état de cause, une trêve est probablement à prévoir jusqu’au mois de janvier, de quoi laisser clientèle et collègues respirer un peu pour les examens et les fêtes tous proches, et surtout de reprendre des forces en vue de la suite des événements si rien n’a bougé d’ici là.

Un grand merci à tous ceux qui ont fait de cette grève un succès confirmant le choix des « rouges » (rejoints dans leur démarche par de nombreux sympathisants venus des autres syndicats), ainsi qu’à ceux qui ont permis la garantie d’un service minimum à la clientèle…

21:10 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Grève du 29.11.2004 - Situation à 18 heures

Voici le dernier point sur la situation (18h) sur le réseau:

METRO:
43% des véhicules en ligne

TRAM:
34% des véhicules en ligne (la ligne 56 n'est plus desservie)

BUS:
27% des véhicules en ligne (les lignes 22, 48, 61, 69, 72, 78 et 98 ne sont plus desservies).

20:47 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Grève du 29.11.2004 - Situation à 15h30

METRO:
Ligne 1A : 6/11
Ligne 1B : 7/12
Ligne 2 : 5/11

TRAM:
Ligne 3/23 : 9/17
Ligne 18 : 8/16
Ligne 19 : 6/11
Ligne 39/44 : 0/16
Ligne 52 : 5/9
Ligne 55 : 7/17
Ligne 56 : 0/8
Ligne 81 : 2/12
Ligne 82 : 1/8
Ligne 83 : 2/3
Ligne 90 : 4/15
Ligne 91 : 2/5
Ligne 92/93 : 4/19
Ligne 94 : 7/12

BUS:
Ligne 12 : 3/5
Ligne 13/14 : 2/10
Ligne 20 : 1/7
Ligne 21 : 4/6
Ligne 22 : 0/3
Ligne 27 : 3/8
Ligne 28 : 2/6
Ligne 29 : 5/9
Ligne 30/31 : 2/6
Ligne 34 : 4/9
Ligne 36 : 4/8
Ligne 38 : 2/11
Ligne 41 : 2/7
Ligne 42 : 5/6
Ligne 43 : 1/6
Ligne 45 : 2/4
Ligne 46 : 3/8
Ligne 47/57 : 3/9
Ligne 48 : 0/10
Ligne 49 : 4/13
Ligne 50 : 0/4
Ligne 53 : 2/8
Ligne 54 : 6/16
Ligne 58 : 1/4
Ligne 59 : 1/7
Ligne 60 : 2/8
Ligne 61 : 1/5
Ligne 63 : 10/11
Ligne 65/66 : 9/18
Ligne 69 : 0/0
Ligne 71 : 6/12
Ligne 72 : 0/1
Ligne 78 : 0/1
Ligne 80 : 1/7
Ligne 84 : 0/7
Ligne 87 : 1/5
Ligne 89 : 2/10
Ligne 95/96 : 5/17
Ligne 98 : 0/2

20:35 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Grève du 29.11.2004 - Situation à 10 heures

METRO:
Ligne 1A : 6 / 11
Ligne 1B : 7 / 12
Ligne 2 : 6 / 11

TRAM:
Ligne 3/23 : 12 / 18
Ligne 18 : 5 / 17
Ligne 19 : 3 / 13
Ligne 39/44 : 9 / 20
Ligne 52 : 6 / 16
Ligne 55 : 9 / 22
Ligne 56 : 2 / 4
Ligne 81 : 2 / 5
Ligne 82 : 3 / 10
Ligne 83 : 4 / 3
Ligne 90 : 7 / 24
Ligne 91 : 2 / 6
Ligne 92/93 : 6 / 20
Ligne 94 : 7 / 18

BUS:
Ligne 12 : 4 / 5
Ligne 13/14 : 4 / 10
Ligne 20 : 3 / 7
Ligne 21 : 3 / 9
Ligne 22 : 0 / 3
Ligne 27 : 2 / 8
Ligne 28 : 4 / 5
Ligne 29 : 9 / 10
Ligne 30/31 : 1 / 3
Ligne 34 : 5 / 10
Ligne 36 : 1 / 10
Ligne 38 : 4 / 13
Ligne 41 : 2 / 8
Ligne 42 : 2 / 10
Ligne 43 : 2 / 7
Ligne 45 : 3 / 5
Ligne 46 : 2 / 8
Ligne 47/57 : 9 / 9
Ligne 48 : 6 / 10
Ligne 49 : 6 / 14
Ligne 50 : 1 / 4
Ligne 53 : 2 / 9
Ligne 54 : 11 / 20
Ligne 58 : 6 / 6
Ligne 59 : 2 / 8
Ligne 60 : 4 / 8
Ligne 61 : 1 / 6
Ligne 63 : 6 / 14
Ligne 65/66 : 9 / 21
Ligne 69 : 0 / 0
Ligne 71 : 8 / 11
Ligne 72 : 0 / 1
Ligne 78 : 1 / 2
Ligne 80 : 3 / 7
Ligne 84 : 3 / 8
Ligne 87 : 1 / 4
Ligne 89 : 6 / 9
Ligne 95/96 : 11 / 18
Ligne 98 : 0 / 2

20:23 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Grève de ce lundi 29 novembre 2004

A 6h37, la grève du jour atteignait un succès d'environ 57% de grévistes (tram et bus uniquement), les lignes 90, 91, 92 et 93 n'étaient pas du tout assurées tandis que seules environ 10 rames de métro étaient sorties.

08:06 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/11/2004

Lettre du 29 novembre 2004

Tous ensemble, il est primordial que nous continuions le combat, afin d’obtenir de réelles avancées et non pas un engagement flou et imprécis tel que signé récemment par les permanents CSC et CGSLB sans l’accord de leurs affiliés !

Grâce à un travail dynamique, sain, et utile avec la Base, les affiliés et les délégués de la CGSP ont non seulement refusé ce protocole d’accord, qui met en péril les derniers acquis sociaux et l’existence même de notre fonction, mais ont également obtenu la réouverture du dialogue, principalement grâce à 2 documents rédigés par le groupe CGSP de Haren (« Réaction au protocole » et « Rétablir le dialogue »).

Aujourd’hui, dans un esprit constructif, le même Groupe CGSP de Haren est en mesure de présenter un nouveau projet de protocole d’accord, certes basé sur celui signé par les permanents CSC et CGSLB, mais proposant de réelles avancées par rapport à ce dernier. Parmi ces avancées, citons :

• La reconnaissance de la Direction Générale des erreurs qui ont conduit à la situation actuelle,
• Un protocole établi en fonction des desideratas réels des travailleurs,
• Une échéance précise pour chaque mesure mentionnée dans le protocole,
• La consultation, par la Base, des nouveaux services 1 mois avant leur entrée en vigueur avec la possibilité de modifier ceux-ci si nécessaire,
• Un appel systématique du dispatching en cas de break non pris, et non plus le chauffeur qui doit appeler pour avoir son break,
• Des interventions systématiques et rapides en cas de problème perception engendré par la Montée à l’Avant,
• Le développement du service « indices verts », qui permet d’assurer une qualité de service optimale aussi bien pour nous, chauffeurs, que pour la clientèle,
• L’abolition pure et simple des intérimaires et de la sous-traitance,
• En cas de suppression définitive des « taxis-dépôts » (au profit de compagnies de taxis), assurer le développement et la promotion des lignes « ID6 » et « ID9 » afin de pouvoir développer les services de nuit, prévu obligatoirement par la déclaration gouvernementale,
• L’installation effective (et non pas l’examination) de caméras dans les véhicules sur base des expériences déjà menées, après divulgation du montant exact du reliquat des 500 millions d’anciens francs belges alloués à l’époque par le ministre Chabert.
• L’engagement des intérimaires de longue date sous contrat à durée indéterminée,
• L’information et la prise en compte de l’avis des travailleurs via un « Flash » mensuel et l’établissement d’une consultation annuelle de la base sur divers points concernant les fonctions assurées,
• Le bon suivi des rapports disciplinaires conformément aux dispositions légales,
• La prise en compte des problèmes spécifiques des services « Restaurants&Cafétarias » ainsi que « Services Spéciaux »,
• La modification de l’article concernant la paix sociale afin de protéger toutes les parties dans l’exécution de l’accord.

D’autres revendications sont également reprises dans le nouveau projet de protocole. Si vous aussi, vous soutenez ces avancées et désirez renier le protocole actuellement en vigueur, n’hésitez pas à vous joindre à vos collègues grévistes ce lundi 29 novembre 2004, afin que nous soyons une majorité à montrer que nous désirons que la situation évolue dans le bon sens, au bénéfice de tous.

Pour ceux qui ne connaissent pas les tenants et les aboutissants des différents accords intervenus, tous les documents seront consultables dans leur intégralité dans le bus qui sera présent au piquet, bus dans lequel vous pourrez également avoir toutes les explications par vos délégués.

Tous ensemble, peu importe notre couleur syndicale, nous y arriverons !

21:16 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Bienvenue !

 

Chers collègues,

 

Les grèves et les actions de ces dernières semaines ont permis de nouer bien des liens entre nous. Tous ensemble, peu importe notre couleur syndicale, nous combattons contre les conditions de travail qui se dégradent de jour en jour. Tous ensemble, il est primordial que nous continuions ce combat, afin d’obtenir de réelles avancées.
 
Ce blog nous permettra de vous tenir au courant de l'actualité de VOTRE syndicat : en effet, le groupe CGSP du dépôt de Haren a bien compris les attentes de la Base et entend bien y donner suite dans les semaines, les mois et les années qui viennent, en la soutenant très activement auprès des instances concernées. A ce titre, nous vous remercions pour votre soutien et votre implication, dans l’intérêt de tous…
 
L'équipe CGSP du dépôt de Haren.


17:56 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |